La marche chez l’homme

C’est l’acquisition de la marche bipodale qui a permis à l’homme de libérer sa main de développer des outils et donc de développer son cerveau. Marcher c’est se déplacer dans un univers gravitationnel d’une manière bipodale, en tout-terrain, dans toutes les directions, à vitesse variable et en dépensant le moins d’énergie possible. Toutes ces conditions doivent être réunies pour que l’on puisse parler de marche. Dès qu’une de ces composantes se dégrade l’homme passe progressivement de la marche à un simple déplacement de plus en plus pénible.